avis-36-010313

Monsieur le Garant,
Une carte vaut bien 10 000 mots ! Suite à la réunion de ce jeudi 28 février à Rosny-bois-Perrier, j’attire votre attention sur la confusion qui peut être générée par le dessin habituellement présenté de la ligne Orange du GPE. Confirmé par le schéma de ligne page 25 du dossier de concertation  . La fourche ainsi présentée est très différente de ce qui a été précisé par Monsieur Perrin, qu’illustre de manière explicite, mais peu visible, le schéma de la page 35 : il n’y a pas de fourche mais une discontinuité. Dans le projet qui est soumis à concertation  , la ligne orange irait de St Denis Pleyel à Noisy-Champs. La ligne rouge sud aurait, elle, deux terminus en correspondance avec la ligne orange : l’un à Noisy-Champs et l’autre à Rosny-Bois Perrier. Le fait d’appeler ligne orange un bout de la ligne rouge sud prête pour le moins à confusion ! Le schéma de la page 35 est exemplaire de ce manque de rigueur puisqu’il fait aboutir un bout de ligne orange à… Créteil ! Quant à la gestion de la fourche de Champigny, on ne sait pas comment elle fonctionne : le dossier de concertation   de la ligne rouge sud n’en parle pas du tout et les réponses que j’ai reçues lors de la concertation   SGP sur la ligne rouge sont plus qu’évasives ! En l’état actuel, la seule certitude c’est qu’il y aurait un terminus à Rosny-Bois Perrier. Il me semble que pour la suite de la concertation   ce point devrait être clairement indiqué, par exemple en rajoutant une page à la brochure présentant le projet. Evidemment, ce découpage change beaucoup pour le fur quotidien des usagers ! Il rend encore plus « absurde » le découpage du GPE en lignes !!! De plus, avec des maitrises d’œuvre différentes !
Appel à la raison ! Nous savons que la potentialité d’un système, donc son efficacité, est limité par ses points faibles. Dans le projet du GPE qui nous est présenté actuellement, c’est assurément aux connexions des lignes Rouge et Orange qu’ils se situent ! Avec le pompon du triangle Champigny – Rosny – Noisy !!! Avec le temps, le projet a muri ! Il est appelé à s’améliorer…
Optons pour la simplicité d’une rocade   bouclée et continue en petite couronne… Les autres boucles viendront s’y greffer sans aucune difficulté d’exploitation ! Quant à la desserte de Villemomble, Neuilly-sur-Marne et Noisy-le-Grand, elle serait bien meilleure avec la ligne 11 prolongée, et plus de gares… Ce sera un métro très moderne ! Probablement moins couteux ?
Choisissons une organisation homogène : un seul maitre d’œuvre, un seul exploitant ! L’Etat explique que l’importance du chantier ne peut être supportée par la Région Ile de France, seule. Soit ! La Société du Grand Paris   assurerait la maitrise d’œuvre du GPE. Le STIF doit gérer l’immense régulation entre le système existant, le plan de mobilisation et le GPE. Sans oublier le réseau des bus, en relation directe avec les autres modes de mobilité… Il lui revient de spécifier le cahier des charges. Sous contrôle ? Comment s’organisera l’articulation entre les deux niveaux d’organisation Etat et Région, SGP et STIF ? Pour cette question politique, faisons confiance à nos élus ! Vous remerciant pour votre attention, ainsi que pour la qualité du débat que vous organisez, tant en ouverture qu’en sérénité.