avis-58-200313

Le nouveau projet du gouvernement a l’avantage d’avoir été clair sur le calendrier des réalisations des lignes bien que fondamentalement, le projet global reste le même.
La nouvelle rocade   (future ligne 15) proposée par le gouvernement ne semble pas voir compris une chose fondamentale du fonctionnement du territoire : les villes de première couronne sont presque aussi denses que la capitale ou du moins vont rapidement le devenir avec les nombreux projets de densification urbaine qui voient le jour. A ce titre, ces territoires méritent d’avoir une ligne de rocade   proche de paris et non pas éloigné à l’est vers Rosny-sous-Bois ou encore pire Noisy le Grand comme le propose le projet. Ces localités doivent certainement faire partie d’une rocade   mais que deviennent les villes de première couronne ? Elles ont le tram pour pleurer sur leur sort ? De plus, le projet actuel ne cherche en rien à anticiper les problèmes à venir : on essaie de panser la saturation actuelle en reliant des points du territoire déjà relativement fournis en transports en commun (le projet fait mal aux yeux tellement les doublons sont nombreux) sans essayer de donner de l’ampleur ou du mou au réseau afin qu’il cherche à développer d’autres territoires sous exploités actuellement et qui le seront inévitablement (à moins que l’on soit décroissant !). Le projet reliera demain (à peu près) toutes les zones denses d’aujourd’hui, sans se soucier des zones denses de demain (mis à part Saclay peut-être). Que se passe-t-il au nord-ouest, à l’ouest et au sud-est entre le périphérique et les lignes projetées ? Pourquoi pour une fois, les transports en commun n’anticiperaient-ils pas la progression de la ville afin de préparer sereinement l’aménagement du territoire sans être dans une tension permanente en essayant de résoudre des problèmes liés à la saturation trop tard et qui seront vite remplacés par de nouveaux problèmes qu’on avait pas vu (ou pas voulu voir) venir ? J’ai l’impression que le manque de finesse du maillage   à l’est avec la création de tout un tas de nouvelles lignes par ailleurs, en étant vendue comme un rééquilibrage des territoires entre l’ouest et l’est, ne soit en fait qu’une façon de porter toute la densification urbaine de la région à venir dans ces territoires afin de ne pas venir trop perturber le tissu urbain aisé de l’ouest parisien qui finalement ne semble pas beaucoup concerné par le projet... Paris a finalement eu de la chance d’avoir été radiocentrique : l’hyper-centralité des lignes radiales a été résolue par l’invention de la rocade  . Pourquoi ne pas avoir simplement continué le système initié avec les lignes 2, 6 et T3 en proposant des rocades plus fines et plus nombreuses qui auraient eu l’avantage de fluidifier le réseau sans créer de véritable nouvelles centralités ou de nouveaux pôles, à l’origine malheureusement de la saturation ? On aurait certes dépensé plus sur le court terme, mais pour un réseau certainement plus efficace sur le très long terme qui aurait eu l’avantage de véritablement équilibrer les territoires en les mettant sur le même niveau ! Est-ce qu’un jour on arrivera à faire des investissements sur le véritable long terme en défendant une véritable vision qui ne soit pas en ensemble de béquilles créant un système boiteux ? Paris avait une forme, le Grand Paris, même nouveau, est plutôt difforme.